Branding : pourquoi “Apple Watch” et non “iWatch” ?

Finalement, ce sera donc “Apple Watch”. A priori anodin, le changement de nom du dernier produit de la marque à la Pomme révèle plus de choses qu’il n’y parait.

Les experts se sont donc trompés. L’ensemble des “observateurs” qui adorent prédire ce que vont être les produits d’Apple avant sa sortie avaient donc parié sur le nom “iWatch”. Ce ne sera donc pas le cas. Révélés le 9 septembre, les derniers produits d’Apple sont donc l’iPhone 6 et l’iPhone 6 Plus (jusqu’ici tout est normal), puis Apple Pay et Apple Watch.

L’époque du “i-Bidule” est terminée

Initiée sous Steve Jobs, la dénomination des produits avec un “i” précédent le nom date de 1998, lors de la sortie du premier iMac. A ce sujet, beaucoup de personnes se trompent encore dans la syntaxe : le “i” a toujours été écrit en minuscules et la lettre suivant en majuscule. Ce fameux “i” était là pour signifier “internet”, quelque chose qui n’était pas aussi naturel à l’époque qu’aujourd’hui. Ont suivi ensuite l’iBook, la virsion portable du Mac selon Apple,  le fameux iPod (pas connecté à Internet pour le coup), puis l’iPhone et l’iPad. La montre d’Apple aurait donc du s’appeler “iWatch”… s’il n’y avait pas eu 2 facteurs de rupture.

“Hello, it’s Tim”

apple-watch-classicA la mort de Steve Jobs, certains “experts” (toujours eux) ne donnaient pas cher de la survie d’Apple sans son gourou. Trois ans plus tard, sous la présidence de Tim Cook, Apple vaut plus de 600 Mds$ et a 160 Mds$ de cash. La marque est la première capitalisation boursière au monde. Sur ce point, pas de souci, la marque est sauve. Simplement, Tim Cook peut il “porter” Apple aussi bien que le faisait Steve Jobs ? C’était là tout le problème. Il fallait que Tim Cook fasse ses preuves face aux actionnaires et aux clients. Qu’il démontre la volonté toujours inébranlable d’Apple à innover. Il fallait que Tim Cook “marque” sa propre ère chez Apple. Quoi de mieux qu’un changement de branding pour marquer une rupture ? Les produits nés sous l’ère Tim Cook, donc, n’auront donc plus de nom commençant par “i” mais débuteront par “Apple”. Hello Apple Watch !

Les selfies nus des stars en embuscade

Autre problème beaucoup plus récent concernant l’Apple Watch, le scandale des selfies dénudés volés aux stars : Apple a été montré du doigt à cause des vulnérabilités présentes sur iCloud. Qui plus est dans ce ceontexte, vous imaginez sincèrement que la montre aurait pu s’appeler iWatch (je regarde) ? Cela aurait donné un côté encore plus voyeur à un objet qui traque les données intimes et personnelles. Si Apple n’a évidemment pas parlé des problèmes de sécurité d’iCloud lors du keynote, tout le monde l’avait à l’esprit.

Voici donc une nouvelle ère de produits crées sous la présidence de Tim Cook, avec Apple Pay et l’Apple Watch. D’ailleurs, autre symbole de la transition, l’iPod Classic tel qu’on le connaissait a été retiré de l’Apple Store. Il ira au musée, après 375 millions d’unités écoulées. L’ère et l’influence de Steve Jobs et donc bel et bien terminée, pour ceux qui pouvaient encore en douter. Quant à l’Apple Watch et les questions de données personnelles qu’elle soulève, j’aurai l’occasion d’en parler dans un futur article très prochainement. La montre fera t-elle trembler l’industrie horlogère suisse ? Les avis sont partagés. Parmi vous, y a t-il déjà des personnes qui comptent l’acheter ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *